Aller au contenu
Accueil » Beshalakh

Beshalakh

  • Itinéraire au départ d’Egypte
  • L’Egypte poursuit les Bnei Israel
  • La traversée de la mer
  • La débâcle des Egyptiens
  • Le cantique
  • Le chant de Myriam
  • Les eaux amères
  • Elim et Sin – Douze source et soixante dix palmiers
  • Promesse de nourriture
  • La manne
  • Le Shabbat
  • Ne pas transporter pendant Shabbat
  • L’eau du rocher
  • Amalek
  • Vengeance contre amalek

Beshala’h (בשלח – Hébreu pour “lorsqu'[il] laissa partir,” le second mot et premier distinctif de la parasha) est la seizième parasha (section hebdomadaire) du cycle annuel juif de lecture de la Torah et la quatrième parasha du Sefer Shemot (Livre de l’Exode).

Elle est constituée d’Exode 13:17–17:16. [archive] Les Juifs de la Diaspora la lisent le seizième Sabbath suivant Sim’hat Torah, généralement en fin janvier ou en février.

Les premières sections de la parasha sont également lues le septième jour de Pessa’h. La parasha est particulièrement notable pour contenir le Cantique de la Mer, traditionnellement chanté sur une mélodie différente et écrit par le scribe avec un motif distinctif, « en brique », dans le parchemin de la Torah.
Après que Pharaon ait renvoyé les enfants d’Israël, Dieu décide de les faire passer par le désert plutôt que par la terre des Philistins, en proie à la guerre. Il précède Son peuple dans une colonne de nuée, qui devient pilier de feu la nuit.Les Égyptiens partent à la poursuite des Hébreux, qui se retrouvent coincés entre la mer et les armées de Pharaon, menées par Pharaon lui-même. Les Israélites sont gagnés par le désespoir. Dieu réprimande Moïse et ordonne à Son peuple d’avancer dans la mer. Celle-ci se fend et laisse passer les enfants d’Israël à pied sec, mais elle se referme sur les Égyptiens, qu’elle engloutit. Les Israélites entonnent alors le Cantique de la Mer.Le peuple, se retrouvant cependant en butte à la soif et à la fin, commence à murmurer contre Moïse. Dieu fait alors descendre pour eux la nourriture des cieux, appelée la manne. Elle tombe en quantité égale pour tout foyer, rassasie tous et chacun, ne se conserve pas la nuit; elle ne tombe d’ailleurs pas le septième jour de la semaine, jour du Sabbath, mais arrive en double portion le vendredi et se conserve pendant cette nuit.La révolte continue malgré ces miracles, et Moïse craint d’être lapidé. Amalek, descendant d’Edom, attaque l’arrière-garde des enfants d’Israël1.

error: Contenu protegé !!
appeler le standard