La lettre du Directeur

Le Groupe Scolaire Bnei Elazar, désormais GSBE, est un établissement sous contrat d’association avec l’Etat qui prône la réussite de ses élèves par l’excellence et l’épanouissement de soi.

Notre projet d’établissement repose donc sur ces deux notions fondamentales et sur cette volonté quotidienne de faire grandir chacun de nos élèves dans toutes ses dimensions tant humaine, intellectuelle que spirituelle et physique.

GSBE est un groupe scolaire moderne. Inauguré en 2004 avec 34 élèves scolarisés, il accueille aujourd’hui plus de 600 élèves.

En dix-sept ans seulement, l’école est devenue une référence scolaire dans la cité phocéenne.

Cette année encore, l’ouverture de la crèche « Les Petites Marguerites » permet d’offrir un nouveau service aux parents, en accueillant leurs enfants, dès l’âge de trois mois.

Notre groupe scolaire a pour objectif à moyen terme d’obtenir une renommée nationale et d’être ainsi reconnu pour l’excellence de sa formation. 

Les équipes de la Direction, du service administratif et du service de la vie scolaire ont été constituées pour cela.

Pour répondre à cette ambition, nous apprenons à nos enfants à adopter, au quotidien, une attitude rigoureuse dans tous les domaines. L’accompagnement de chaque élève constitue notre force.

A chaque problématique, une réponse adaptée au profil de l’enfant. Faire preuve de bienveillance car l’échec fait partie de l’apprentissage.

Cette rigueur inculquée leur permet, dès à présent, de réussir les diplômes nationaux mais également de se préparer au mieux à leur avenir professionnel. 

Mais l’école doit également rester un lieu de bien être, du vivre ensemble. L’épanouissement de chacun est donc primordial. Les différents projets et services proposés, leur implication à venir par la création d’un CDE (comité des élèves), l’étude de la Torah et de ses Lois permettent de réfléchir également au sens de leurs actions, et de travailler au quotidien sur la notion du « devenir-adulte ».

“ Parce qu’on ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes…”

Pascal Noam DE MARIA